War and Dreams – Maryse et Jean-François Charles

4ème de couverture : Sur la côte d’Opale, dans un petit village situé entre les deux caps, Archie le britannique, Joe l’américain, Julien le Français et Erwin l’allemand sont revenus, quarante ans après, sur les traces de leur passé, là où leurs destins se sont croisés en 1944.

Critique : J’ai pris cette BD à la bibliothèque, rapidement, avant de partir du boulot. J’avais besoin de quelque chose à lire et je n’avais pas le temps de prendre le temps de choisir. Cette BD est apparue dans mon champ de vision, avec son titre et sa couverture plutôt intrigants. Un petit coup d’œil à la 4ème de couverture m’a appris que cela se passait durant la seconde guerre mondiale, je n’en ai pas cherché plus et je l’ai prise.

Arrivée à la maison, je me suis penchée un peu plus sur le résumé avant de la lire vraiment. Elle m’annonçait l’histoire de 4 hommes, 4 anciens soldats (un allemand, un américain, un anglais et un français), qui, durant la guerre, s’étaient tous croisés dans un même village et qui, des années après la fin de la guerre y revenaient, comme pour se rappeler un peu le passé. C’est du moins ce que j’en avais compris. Et c’est ce qui explique certainement en grande partie que j’ai été déçue du coup.

Parce que, ce que moi j’avais compris, c’est qu’à un moment donné, durant la guerre, il y avait eu une sorte d’interaction entre ces 4 hommes que leurs uniformes opposaient et que, pour une raison ou pour une autre, ils avaient créé des liens. J’avais compris qu’ils s’étaient donné rendez-vous après la guerre pour en reparler, se remémorer ce qu’ils avaient vécu. Sauf que ce n’était pas vraiment ça. Oh, il y avait bien les 4 hommes. Et ils sont bien revenus pour se rappeler le passé. Sauf qu’ils n’avaient pas le moindre lien les uns avec les autres, en dehors du fait qu’ils s’étaient trouvés au même endroit. Nous les suivons donc, l’un après l’autre, nous les voyons se rappeler leur histoire à eux, la transmettre à leurs enfants/petits-enfants pour certains. Mais s’ils se croisent bien, ils ne font vraiment que se croiser. Du coup, l’histoire a perdu de son intérêt pour moi.

Niveau dessins par contre, je n’ai rien à redire. J’ai aimé ce style assez réaliste. J’ai apprécié les couleurs qui donnent un petit côté fané parfois.

Dommage que l’histoire n’aie pas été à la hauteur de ce que j’en attendais.

Note : 3/5

%d blogueurs aiment cette page :