Laowai – Alcante, Bollée et Besse

4ème de couverture : 1859. L’Empereur Napoléon III et le royaume d’Angleterre préparent une nouvelle campagne contre la Chine. François Montagne et Jacques Jardin, soldats et amis de longue date, veulent à tout prix en faire partie. Mais les places sont chères. Seuls les meilleurs seront choisis… Deux mois plus tard, après une sélection et un entrainement draconiens, ils embarquent finalement pour l’Empire du milieu.
Sur le navire, Montagne se lie d’amitié avec un étrange couple, un vieux diplomate marié à une jeune Chinoise. Mais arrivé à la concession française de Shanghai, le jeune soldat français découvre que derrière les motivations politiques et diplomatiques de cette guerre se cache un enjeu bien moins noble : la commercialisation de l’opium en Chine. LF Bollée, Alcante et Xavier Besse nous plongent dans une grande aventure romanesque et exotique aux personnages forts et déterminés.
A la fois passionnante et très documentée, cette nouvelle série, Laowaï, nous fait également découvrir un épisode méconnu de l’Histoire : l’expédition menée conjointement par la France et la Grande-Bretagne, appelée A rester dans l’Histoire sous le nom de Guerre de l’opium.

Critique : En voilà une BD attirante ! Elle se trouvait au milieu des autres BDs de la sélection pour le comité de lecture. Je ne la connaissais absolument pas et je ne savais pas de quoi elle parlait, mais elle a attiré mon regard tout de suite.

Il faut dire que la couverture est très réussie. Nous avons cet homme, notre héros, qui nous regarde avec cet air déterminé, un brin dangereux sur les bords. Son uniforme promet une BD historique et j’aime ce qui se passe à une autre époque. Nous avons aussi cette jonque, et ce caractère chinois qui nous en disent un peu plus sur le scénario et qui ajoutent des touches de couleurs sur le bleu de l’uniforme de François Montagne. Mais cette couverture ne serait peut-être pas réussie si elle avait été dessinée par quelqu’un d’autre. Il faut dire que c’est là le genre de coup de crayon que j’apprécie grandement. C’est réaliste, expressif. Les traits sont nets et les couleurs bien travaillées. Heureusement, l’intérieur de la BD est l’image de cette couverture, ce qui en fait un album très agréable à regarder.

Concernant l’histoire, j’ai bien aimé. Je l’ai déjà dit, j’aime bien ce qui se passe à une époque et c’est justement le cas ici, puisque nous sommes en 1859-60. Nous suivons un jeune soldat français : François Montagne, qui n’a qu’une envie, partir en Chine. Au fil des pages nous apprenons que la Chine et la France sont plus ou moins en conflit et que les soldats sont envoyés là-bas pour une guerre qui est encore incertaine puisqu’il y a, semble-t-il, des négociations de traité en cours. En attendant, plus nous avançons dans ces pages et plus ce jeune homme est intéressant. Nous apprenons qu’il vient en Chine pour une raison bien précise. Et bien qu’on se doute de laquelle cela peut-être, nous n’en avons pas encore de certitude. Et le voilà qui découvre, des choses qu’il n’imaginait même pas. Dès ce premier tome, les bases sont posées et nous avançons dans un contexte que nous découvrons petit à petit. Nous en savons assez pour comprendre ce qu’il se passe sans être totalement largués et en même temps, il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cela titille notre curiosité. Pour ma part, je suis ressortie de cet album avec pleins de questions en tête. J’espère que la suite y répondra.

Reste plus qu’à attendre la parution du tome 2.

Note : 4/5

%d blogueurs aiment cette page :