Idéal Standard – Aude Picault

Aude Picault - Idéal standard.

4ème de couverture : Claire, infirmière trentenaire, voit défiler ses relations amoureux en désespérant de construire un couple, le vrai, le bon, l’idéal. En choisissant de vivre avec Franck, elle croit enfin y être arrivée. Mais la réalité standardisée de ce qui l’attend n’est pas à la hauteur…

Critique : Que dire sur Idéal Standard ?

A travers cette BD, nous suivons le parcours de Claire, trentenaire, qui, comme beaucoup de gens, rêve du jour où elle sera en couple et ou elle pourra fonder sa propre famille. Nous la voyons rechercher la bonne personne, la trouver, et puis se rendre compte qu’en fait, quelque chose ne va pas.

Personnellement, j’y ai vu là une critique de notre société qui veut qu’on se conforme à cette espèce de règle tacite : nous devons nous trouver quelqu’un, vivre ensemble et avoir des enfants. Il semblerait que ce soit cela qui rende les hommes heureux. Et tout nous incite à suivre cette règle. Vous n’avez jamais remarqué comme la société occidentale actuelle peut-être relativement « méchante » envers les célibataires ? En dehors du regard des gens qui trouvent cela bizarre, voir même triste que certaines personnes soient toujours seules passées un certain âge, il y a aussi notre cadre de vie qui tend à donner des avantages aux couples et des désagréments aux célibataires. Alors quoi ? On n’a pas le droit d’être seul ? Et d’ailleurs, est-ce qu’il faut forcément être en couple et avoir des enfants pour être heureux ?

En attendant, revenons à notre pauvre Claire. Au départ, cela semble bien marcher pour elle. Elle est heureuse avec son amoureux, elle a des projets. Et puis plus le temps passe, plus elle se rend compte qu’en fait, elle est comme enfermée dans une vie qu’elle ne veut pas avoir. Elle n’est plus sur la même longueur d’onde que son ami, n’a plus les mêmes attentes de la vie. En ça, j’y vois également une critique de l’idée qui veut qu’un amour dure toute une vie.

J’ai du mal, du coup, à dire si j’ai vraiment aimé cette BD ou pas. Elle porte un regard réaliste sur notre monde actuel où l’on tend de plus en plus à s’intéresser à l’individu en tant que tel et où chacun est en recherche avant tout de son bonheur personnel. Et en même temps, je trouve cette vision plutôt défaitiste.

Peut-être que je suis à côté de la plaque dans mon analyse, mais le moins que je puisse dire en tout cas, c’est que cette BD m’a amenée à une réflexion, un questionnement. N’est-ce pas le but des histoires comme celle-ci ?

Note : 3/5

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :