Ces gens-là – Terreur Graphique

Résultat de recherche d'images pour "BD ces gens là"

4ème de couverture : Terreur Graphique retrouve l’esprit des Bretécher, Lauzier et autres Sempé pour décrire, se moquer, s’étonner, rire de ces gens-là : ceux qui nous entourent dans ces terribles années 2015 et 2016. Grâce au dessin et à la bande dessinée, par la mise en scène et la description des discussions de café du commerce (littéralement), Terreur Graphique nous retranscrit les envolées philosophiques qui tournent mal, les monologues à plusieurs, les énormes idioties que l’on peut parfois entendre, les absurdités, les apories, les conneries, les vérités crues, les contradictions démesurées… C’est tout ça, et bien d’autres choses encore, que ces gens-là disent – et ces gens-là, attention, ce sont « eux », bien sûr, mais « eux », c’est nous, c’est vous, c’est moi.

Critique : Et ben ça alors, ça faisait très longtemps que j’abandonnais une BD dès les premières pages ! Je crois même que ça ne m’était jamais arrivé. D’habitude, je me force à aller jusqu’à la fin, dès fois que ça s’améliorerait plus loin. Mais non, là, franchement, je n’ai même pas eu envie de me forcer. Je l’ai purement et simplement refermée et mise de côté en me disant « ok, ça, ça me plait pas ».

Niveau histoire, bon, déjà, il n’y en a pas puisqu’il s’agit de petites scénettes d’une page. Je pense que le but de cette BD est de nous montrer les gens, sous un jour un peu caricatural. L’idée est peut-être de nous faire rire ? Sauf que ça n’a pas marché avec moi. Mais alors vraiment pas.

Niveau dessins, ça colle avec ce qu’on pourrait attendre de ce genre de BD. Ils sont caricaturaux, semblent dessinés vite fait, comme croqués sur l’instant. Ce n’est pas le genre que je préfère mais en soi, ça ne me dérange pas, tant que la BD est bien. Mais comme je n’ai pas aimé…

Bon bah, voilà, elle n’était pas faite pour moi celle-là.

Note : 1/5

%d blogueurs aiment cette page :