Au bout du fleuve – Jean-Denis Pendanx

Jean-Denis Pendanx - Au bout du fleuve.

4ème de couverture : Récit envoûtant se déroulant au Bénin et au Nigéria, personnages plus vrais que nature, paysages somptueux et noirs, pour son premier livre en tant qu’auteur complet, Jean-Denis Pendanx réussit un coup de maître ! A travers le destin du jeune Kémi, à la recherche de son jumeau disparu, c’est à une quête personnelle, magnifique et tourmentée, qu’il nous convie.

Critique : Je me suis lancée dans la lecture de cette Bd sans savoir de quoi elle parlait. Je la trouvais jolie, avec sa couverture colorée. Mais c’était tout. Je dois avouer que je l’ai seulement lue parce qu’elle faisait partie de la sélection du comité de lecture.

En fait, cette histoire m’a laissée relativement indifférente. Nous suivons le parcours de Kemi qui quitte le Benin pour partir à la recherche de son frère disparu depuis un an. Ca aurait pu être une belle histoire, je pense, mais le format BD lui fait prendre beaucoup de trop de raccourcis. Les événements s’enchaînent sans que j’aie toujours bien compris ce qui les reliait. J’avais parfois l’impression de faire des bons dans le temps, d’avoir des trous dans l’histoire, c’est une sensation assez dérangeante. L’histoire est finalement traitée en surface. Ca aurait pu être une bonne immersion dans le Benin, le Nigeria et tout ce qui va avec. Mais tout n’est qu’effleuré et au final, on n’apprend rien. Les personnages m’ont laissée totalement indifférente. Je n’ai pas réussi à éprouver quoique ce soit pour Kemi. J’ai même songé à abandonner en cours de route, mais je me disais que ce serait peut-être mieux plus loin. Ca n’a pas été le cas. A mon sens en tout cas

Niveau illustrations, je trouvais la couverture jolie, seulement à force de regarder les dessins, ils me sont petit à petit apparus comme pas si beaux que ça finalement. Le trait n’est pas très fin, j’ai eu une impression de flou à certains moments. Et globalement, j’ai trouvé le style plutôt inégal. Les visages se ressemblent tous, ne sont pas très expressifs. Les couleurs sont belles, oui, mais c’est la seule chose que j’ai appréciée.

Peut-être que je suis un peu trop dure avec cette BD. Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé. Mais elle m’a laissée totalement indifférente, ce qui est peut-être pire au final ?

Note : 1/5

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :