The monkey family – Margo Renard

Margo Renard - The Monkey Family.

4ème de couverture : Dans la Monkey Family, tout le monde raffole des bananes. Tous sauf Ba. Avec Moh et Haï, ils décident d’en finir avec ce régime unique. La 10422ème fête de la banane est l’occasion rêvée pour faire découvrir au village leurs recettes concoctées avec les nouveaux fruits découverts par Haï dans la Forêt Interdite. Mais leur plan ne va pas du tout se dérouler comme prévu. Bannis du village, ils devront partir à l’aventure à la rencontre d’autres animaux dangereux et imprévisibles.

Critique : Tout d’abord, je tiens à remercier Babélio et plus particulièrement les éditions La Palissade pour l’envoi de ce livre dans le cadre de l’opération Masse critique. Il faut dire que recevoir ce livre m’a fait vraiment très plaisir. En effet, j’avais envie de le lire depuis un petit moment déjà. Je connais assez bien La Palissade, ayant déjà acheté plusieurs de leurs livres pour mes bibliothèques (j’avais pu faire la rencontre de l’un de leurs représentants à un salon du livre ce qui m’avait permis de les connaitre). Du coup, cela faisait un moment déjà que j’avais repéré the Monkey Family et que j’attendais sa parution. Je connais l’éditeur comme ayant un catalogue de qualité, je ne doutais pas que cette BD soit à la hauteur de leurs autres ouvrages.

Parce que oui, c’est bien d’une BD qu’il s’agit ici. Une BD qui, à mon avis, s’adresse à des enfants assez jeunes. Je pense qu’elle est facilement abordable dès que nos loulous commencent à lire tous seuls. Nous sommes ici face à un petit singe qui en a marre des bananes. Il faut le comprendre, on a un peu l’impression qu’il n’y a que cela dans leur village. D’ailleurs, apparemment, toutes les semaines il y a la fête de la banane. Du coup, qu’est-ce qu’il est content lorsqu’un de ses amis lui fait goûter une banane de terre (qui ressemble beaucoup à un ananas en fait) ! Le problème, c’est que cette banane de terre vient de la forêt interdite. Et c’est comme ça que commence cette histoire. Alors évidemment c’est tout mignon. Ces petits singes qui partent à l’aventure pour essayer de réparer leurs bêtises. C’est marrant, et puis il y a un petit message caché derrière, non ?

Niveau illustrations, là aussi c’est tout mignon. Nous avons des couleurs qui sont beaucoup dans le rose, violet, bleu, jaune. Des couleurs vives, mais pas agressives. Joyeuses aussi. Avec un petit côté aquarelle qui les adoucit. J’aime beaucoup. Et on sent tout de suite que ça s’adresse à de jeunes enfants.

Voilà voilà. Perso, j’ai bien aimé. Bon ce n’est pas non plus un vrai coup de cœur, mais c’est sympa. Du coup, j’en ai parlé à ma collègue responsable des achats de BDs, histoire de lui faire comprendre qu’elle vaut le coup.

Note : 3/5

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :