L’étrange boutique de Miss Potimary – Ingrid Chabbert, Séverine Lefèbvre

Ingrid Chabbert et Séverine Lefèbvre - L'étrange boutique de Miss Potimary Tome 1 : La boîte à secrets.

4ème de couverture : Le jour de son neuvième anniversaire, Betty reçoit de quoi s’acheter un cadeau toute seule, comme une grande. En se promenant dans les rues de son village, elle tombe sur une surprenante boutique qu’elle n’avait jamais remarquée. Retour ligne automatique A l’intérieur, c’est un véritable capharnaüm, des objets mystérieux s’entassent jusqu’au plafond dans une atmosphère de magie et de poussière. Retour ligne automatique Betty craque pour une magnifique boîte à secrets japonaise : son cadeau est tout trouvé.
Retour ligne automatique Mais la propriétaire de la boutique, l’étrange Miss Potimary, la met en garde : cette boîte renferme des mystères, il ne faut pas l’utiliser n’importe comment ! Retour ligne automatique De retour chez elle, la petite fille s’acharne à résoudre le casse-tête mais sans succès. Au bout de plusieurs heures, en pleine nuit, le mécanisme finit par s’ouvrir… Betty et Dare-Dare, sa souris de compagnie, sont aspirées par un puissant tourbillon et se retrouvent projetées 30 ans en arrière !

Critique : L’étrange boutique de Miss Potimary semble être le premier tome d’une série de BD pour enfants qui promet d’être intéressante.

Ce premier tome, donc, permet la mise en place de l’univers. Nous y faisons la connaissance de Betty qui, le jour de son anniversaire, découvre la boutique merveilleuse de Miss Potimary. Cette boutique regorge d’objets étranges et magnifiques et la petite fille jette son dévolu sur une boite casse-tête japonaise. Malgré l’avertissement de Miss Potimary, la petite fille cherche à résoudre le casse-tête et se retrouve projetée dans une drôle d’aventure lorsqu’elle y parvient.

L’histoire n’est pas inintéressante, au contraire. Nous suivons cette petite fille qui se retrouve dans la peau de sa maman et qui est la seule à pouvoir aider un groupe de fantômes. Il y a un petit côté irréel, un peu fantastique, susceptible de plaire au jeune public. Le souci, c’est qu’avec mon regard d’adulte, je trouve cela un peu trop « facile ». La petite fille se lance dans son enquête sans même se poser la moindre question. Questions que nous on se pose d’ailleurs, mais pour lesquelles nous n’avons aucune réponse. Comment se fait-il qu’elle soit capable de voir les fantômes ? Pourquoi se retrouve-t-elle dans la peau de sa mère ? Qui est cette Miss Potimary et comment se fait-il qu’elle possède des objets magiques ? Pour autant, cette BD s’adresse bien à des enfants et c’est probablement ce qui fait qu’elle reste aussi simple. Peut-être les enfants ne se posent-ils pas autant de questions ?

En attendant, il y a peu de texte, ce qui fait qu’elle se lit très vite. Quand aux dessins, ils sont agréables et les couleurs utilisées sont assez chaleureuses. Elles donnent à cette BD un aspect gai et optimiste. Un peu rose aussi, sur les bords. Trop rose peut-être ?

Pour conclure, voilà un premier tome plutôt réussi d’une série qui, à mon avis, pourrait plaire au public auquel il s’adresse.

Note : 3/5

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :