La balade de Yaya – Jean-Marie Omont et Golo Zhao

INTEGRALE 1-3

Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 1 à 3 : Intégrale.

4ème de couverture : Chine, 1937. Les Japonais entrent dans Shanghai et poussent à l’exode des milliers de Chinois. Au cœur de ce chaos, deux enfants vont se lier d’amitié alors que tout semblait les séparer : Yaya est la fille d’un riche commerçant et Tuduo est un gamin des rues. Les deux jeunes héros vont traverser une Chine en guerre, à la recherche des parents de Yaya. Voici comment tout a commencé…

Critique : J’ai appris l’existence de la balade de Yaya en allant à Pas[s]age, un salon du livre jeunesse qui se déroulait pas très loin de chez moi. Des planches originales du premier tome étaient exposées et Golo Zhao était présent. Immédiatement, j’ai été très intéressée par les dessins que je voyais.

Vous l’aurez compris, ce qui m’a donné envie de lire la Balade de Yaya, ce sont les illustrations. Le style de Golo Zhao est très agréable à l’œil. J’aime beaucoup sa façon de dessiner les personnages et les animaux, un peu comme une sorte de caricature (ils ont tous des visages assez grands ou gros, un peu enfantins, avec de grands yeux et de grandes bouches très expressifs). Quelque part, cela m’a fait penser à du manga sans pour autant en être. Mais ce que j’ai le plus aimé, ce sont les couleurs qu’il utilise. Des couleurs assez claires, beaucoup de bleu et de orange, et qui font un peu penser à de l’aquarelle.

Au-delà des illustrations, nous avons aussi une histoire intéressante. Nous faisons tout de suite la connaissance de Yaya, petite fille issue d’une famille, et de Tuduo, un petit garçon des rues qui fait des acrobaties pour essayer d’avoir un peu d’argent. Tous les deux vivent à Shangaï, en 1937, époque où les Japonais attaquent la Chine. C’est donc dans ce contexte de guerre que Yaya va faire la rencontre de Tuduo dans des circonstances assez dramatique d’ailleurs. En effet, alors que ses parents ont pris la décision de fuir Shangaï le plus tôt possible, la petite fille décide de leur fausser compagnie pour aller à son examen de piano, pensant les rejoindre avant qu’ils ne prennent le bateau. Mais une bombe explose près d’elle, l’empêchant de faire l’un et l’autre. Tuduo la trouve inanimée et la prend sous son aile. Ensemble, ils commencent un périple à travers la Chine pour retrouver les parents de Yaya. Et tout ceci ne sera pas sans divers rebondissements.

Cette petite BD est facilement abordable à partir de 8-10 ans. Si le sujet traité n’est pas très léger, il est néanmoins accessible aux plus jeunes. Les dialogues ne sont pas très compliqués, les dessins restent assez enfantins et finalement, jusqu’à présent Yaya et Tuduo se sortent sans dommages de leurs différentes épreuves.

Une bonne BD que je vais donc continuer avec plaisir.

Note : 4/5

 Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 1 : La fugue. Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 2 : La prisonnière. Golo Zhao et Jean-Marie Omont - La balade de Yaya Tome 3 : Le cirque.

 

INTÉGRALE 4-6

Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 4 à 6 : .

4ème de couverture : Chine, 1937. Assommés pans une barque à la dérive, Yaya et Tuduo échouent sur une île déserte. Ils vont devoir être plus courageux que jamais pour survivre dans cet univers inconnu. D’autant que Zhu est à leurs trousses, et nos deux héros vont très vite apprendre que le danger ne se trouve pas toujours la où on l’attend…

Critique : Après avoir terminé ma lecture du tome 1 de la Balade de Yaya, il était évident que j’allais me lancer sans tarder dans le tome 2 ! Il faut dire que j’avais hâte de savoir ce qui allait arriver à nos deux héros. Le tome 1 les laissait plutôt en mauvaise posture, dérivant dans une barque sans rames.

Ce tome 2 est donc la suite directe du précédent. Les deux enfants sont plus que jamais déterminés à se rendre à Hong Kong. Seulement leur barque à la dérive les a laissés sur une île déserte et sans rames, difficile d’en repartir. Alors certes, Tuduo est capable d’en fabriquer d’autres. Mais il lui faudra un peu temps, bien plus que si Yaya allait demander aux gens qui habitent l’île d’en face.

Ce n’est pas la première fois qu’on s’en rend compte, les initiatives de Yaya n’apportent souvent rien de bon (ne se sont-ils pas retrouvés dans cette barque parce qu’elle était trop pressée ?). Ce tome nous le prouve davantage. Et cette fois, les deux enfants se retrouvent séparés, ce qui n’est guère rassurant. Les péripéties s’enchaînent, les mésaventures surtout. On commence à se dire qu’ils ne retrouveront jamais les parents de Yaya. Quant à la fin, elle nous réserve quelques surprises.

Vite, vite, le tome 3 !

Note : 4/5

  Zhao Omont et Jean-Marie Omont - La balade de Yaya Tome 4 : L'ile. Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 5 : La promesse. Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 6 : Perdue.

 

TOME 3

Jean-Marie Omont et Charlotte Girard - La balade de Yaya Intégrale Tomes 7 à  : .

4ème de couverture : La troisième et dernière intégrale de la balade de Yaya rassemble les tomes 7, 8, et 9, retravaillés dans un format franco-belge. A la fin de la deuxième intégrale, Zhu a sauvé Yaya d’une attaque de loups dans la forêt. Comprenant qu’elle a perdu la mémoire, il se fait passer pour son sauveur. Tuduo et Sauce d’huître, toujours sur les traces de Yaya, découvrent des indices qui bouleversent le cours de leur périple…

Critique : Après le tome 2, on se lance dans le tome 3. Ce qui est bien avec la BD, c’est que c’est facile à lire, et très rapide !

Nous poursuivons donc les aventures de Yaya et de Tuduo. Rappelons-le, la petite fille est en route pour Hong-Kong où elle est espère retrouver ses parents. Au début de son voyage, Tuduo l’accompagnait. Mais pendant le tome 2, ils se sont retrouvés séparés l’un de l’autre. Cela ne laisse présager rien de bon puisque la petite fille n’a pas l’habitude de se débrouiller seule, contrairement à Tuduo qui est un enfant des rues.

De nouvelles péripéties attendent nos deux héros. De nouvelles inquiétudes aussi, pour nous lecteurs, lorsque nous voyons ce qui arrive à Yaya, les rencontres qu’elle fait. Mais c’est une BD pour enfants, nous le savons, nous n’avons donc pas grand-chose à craindre.

C’est assez agréable de voir l’évolution de certains personnages. Celle de Sauce-d’huile est finalement celle qui fait le plus plaisir. Nous avions fait la rencontre du jeune homme au tout début de l’histoire alors qu’il travaillait pour Zhu, comme Tuduo. Yaya évolue également, il semble qu’elle a grandi dans toutes ces épreuves. Tuduo commence à nous faire part de ses espoirs d’avenir pour lui et son petit frère.

A la fin de ma lecture, je me suis cependant demandé si l’histoire était complètement terminée ou s’il y aurait d’autres tomes. Il reste encore des questions en suspens, une surtout, pour laquelle on aimerait bien avoir une réponse. En attendant cela reste une belle BD, un bon moment de lecture.

Note : 4/5

Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 7 : Le piège. Patrick Marty et Jean-Marie Omont - La balade de Yaya Tome 8 : Le retour. Jean-Marie Omont et Charlotte Girard - La balade de Yaya Tome 9 : La sonate.

%d blogueurs aiment cette page :