Les deux grenouilles à grande bouche – Pierre Delye et Cécile Hudrisier

Pierre Delye et Cécile Hudrisier - Les deux grenouilles à grande bouche.

4ème de couverture : Imaginez deux grenouilles à grande bouche dans l’arche de Noé qui chantent faux et fort et qui font des mauvaises blagues sans arrêt. Mais qui réussira à les faire taire ? Une histoire drôlissime de Pierre Delye, illustrée par Cécile Hudrisier, le duo joyeusement déjanté et tant aimé des parents et des enfants ! Un conte détourné qui se raconte et se chante, comme ces deux grenouilles qui «braillent « des comptines façon Broadway tout au long du voyage !

Critique : Vous connaissez tous l’histoire de la Grenouille à grande bouche, non ? Non ? Bon, je vous la résume vite fait alors. Donc c’est l’histoire d’une Grenouille à grande bouche qui en a marre de manger des mouches toute la journée. Alors elle va voir plein d’animaux différents pour leur demander avec sa grande bouche « T’es qui tôaaaaa ? Tu manges quoi tôaaaaa ? » (C’est pour faire la grande bouche). Et quand elle revient à sa mare, y’a un crocodile qui l’attend et qui lui dit qu’il mange des grenouilles à grande bouche alors elle lui répond avec une toute petite bouche « Ah bon ? Mais y’en a pas beaucoup par ici ». Vous voyez le genre ?

Ben ici, c’est l’histoire des Deux grenouilles à grande bouche. On pourrait penser que c’est la suite, mais en fait, non. C’est le début. Ca nous explique pourquoi les crocodiles mangent des grenouilles à grande bouche. En fait, cette histoire-ci se passe au moment du Déluge, quand Noé construit son arche (il n’est pas nommé probablement pour ne pas faire trop « religieux », mais bon, on sait bien que c’est lui). Donc, comme on le sait, il fait monter à bord de son bateau deux animaux de chaque sorte. Les grenouilles à grande bouche en font partie. Le problème avec ces grenouilles, c’est qu’elles passent leur temps à chanter avec leur grande bouche et que les autres animaux en ont marre. Mais alors vraiment marre !

Je ne vous raconte pas la suite, c’est plus marrant si vous la découvre vous-mêmes. En attendant, cet album est juste marrant au possible. La façon dont c’est écrit, les images, la tête des grenouilles et la chute, surtout la chute, c’est hilarant du début à la fin. La preuve ? Je l’ai raconté vite fait à une collègue et à des amis, ils se sont tous marrés. Pour ce qui est des enfants… je dois avouer que j’ai eu l’impression de faire un bide avec la classe à qui je l’ai raconté. Enfin, non pas vraiment, il ne faut pas exagérer. Le côté énervant des grenouilles, ils l’ont bien senti et ça les a bien fait rire. Mais la chute, je me suis demandé s’ils n’étaient pas un peu passés à côté. C’étaient des GS pourtant, il me semble qu’ils étaient en âge de la comprendre. Peut-être que je ne l’ai pas assez bien racontée ? Ou peut-être que ces enfants-là n’étaient pas sensibles à ce genre d’humour, je ne sais pas. Ou alors, c’est une histoire à raconter aux adultes ? Parce que les accompagnateurs, eux, n’ont pu s’empêcher d’esquisser un sourire. A voir donc, à retenter avec d’autres enfants peut-être ?

En attendant, moi, cette histoire, elle m’a bien fait rire. Je la recommande sans soucis, aux adultes donc et aux enfants qui ont de l’humour !

Note : 4/5

%d blogueurs aiment cette page :