Archives de Catégorie: Non classé

Août 2017

Publié le

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, août rime avec vacances, soleil, plages, randonnées… et surtout lectures ! Alors certes, personnellement, en août je n’étais pas en vacances, je ne suis pas fan de la plage et le travail laisse peu de temps à la randonnée, mais par contre, pour ce qui est des lectures, ce fut plutôt un bon mois. Parce que j’en ai des choses à vous présenter, oh oui, un sacré paquet !

Je commencerai par parler de BDs. Come je l’expliquais pour le mois de Juillet, mon travail organise un comité de lecture spécial BD durant l’été. Nous avons une sélection de 5 Bd environ à lire dans un délai de 2 mois. Je vous avais déjà présenté une partie de la sélection en juillet mais il m’en restait encore quelques unes à lire.

Tizombi

Christophe Cazenove et William - Tizombi Tome 1 : Toujours affamé.Cette BD à destination des enfants parle de zombies, rien de moins. Nous suivons une jeune fille qui, s’étant enfuie de chez elle, trouve refuge dans un cimetière peuplé de zombies pas si méchants que ça finalement. Enfin si, mais pas avec elle. Il y a du gore bien sûr (on parle de zombies tout de même), mais aussi une bonne dose d’humour. Si mes collègues ont trouvé choquant la vision de ces petits personnages mangeant des humains, pour ma part cela ne m’a pas trop dérangée. J’ai même trouvé cette BD assez sympa à lire.

Hey Jude

Sandrine Revel - Hey Jude !.L’histoire d’une petite fille qui n’a plus sa maman et qui vit avec son père et le robot que celui a créé pour s’occuper de la petite fille. Un jour, on lui offre un chien. La petite fille est heureuse bien sûr, mais pas le robot qui se sent rapidement délaissé.

Niveau BD pour enfants, j’ai déjà lu beaucoup mieux. Je n’ai pas particulièrement accroché à l’histoire et les dessins ne me plaisaient pas beaucoup. Néanmoins elle a su trouver des amateurs dans les membres du comité donc elle doit avoir certains attraits.

Paiement accepté

Ugo Bienvenu - Paiement accepté.Je ne dirai pas que j’ai particulièrement apprécié celle-ci, mais je comprends qu’elle puisse plaire. Nous suivons le parcours d’un réalisateur de cinéma qui va enfin réussir à faire le film dont il rêve depuis le début de sa carrière, mais un accident l’empêche de mener son projet jusqu’au bout. Pire, le projet est même confié à un autre réalisateur, il faut bien que le film se fasse, les sommes engagées étant énormes. L’histoire en elle-même n’est pas inintéressante. Cependant j’ai eu beaucoup de mal avec les illustrations. Le scénariste nous base dans un monde assez futuriste, les illustrations sont un peu trop modernes à monde et les couleurs criardes m’ont totalement rebutée.

Le point du i

Mélanie Richoz et Barroux - Le point du i.Je me suis demandé où ma collègue chargée de la sélection des BDs avait pu trouver ce titre tellement je l’ai trouvé nulle. Les illustrations sont moches, tout simplement. Ou du moins je n’ai pas du tout aimé. Quand au sujet, j’ai eu l’impression de me retrouver dans la vie intime de l’auteur, comme une spectatrice invitée à voir des choses que je n’avais pas du tout envie de voir. J’ai tout bonnement détesté.

Mars horizon

Florence Porcel et Erwann Surcouf - Mars Horizon.Il est rare que je ne termine pas une BD mais là, je n’ai pas pu. Le sujet en lui-même n’était pas totalement nul. Nos suivons un groupe de scientifiques qui sont envoyés en exploration sur Mars. Seulement la façon dont le scénario est mené m’a complètement perdu. Nous avons un personnage principal qui enregistre régulièrement une sorte de carnet de bord. La plupart du temps, c’est comme si nous lisions ce carnet. Le problème, c’est que c’est beaucoup trop scientifique, pour une lectrice qui n’y connait pas grand-chose comme moi, c’est difficile à suivre. Cela manque d’explications, c’est trop pointu. J’ai décroché rapidement et laissé tomber.

Imbattable

Pascal Jousselin - Imbattable Tome 1 : Justice et légumes frais.En voilà une qui est sortie du lot. Cette BD s’est faite remarquer par sa construction atypique. Ici, on oublie totalement les codes de base de la BD et les règles qui régissent la mise en page. L’auteur se sert des vignettes et de leur disposition pour alimenter son histoire. Nous avons ainsi un super héros qui passe de case en case sans respecter l’ordre de lecture logique. C’est original et ça donne un rendu très sympa. Si certains de mes collègues ont déploré le côté un peu trop répétitif du truc (du coup la même astuce est utilisée pour chaque page), personnellement, j’ai beaucoup apprécié.

Frnck

Brice Cossu et Olivier Bocquet - Frnck Tome 1 : Le début du commencement.Non, il n’y a pas de faute d’orthographe dans le titre ! C’est l’histoire d’un jeune garçon qui, alors qu’il est à la recherche de ses origines (c’est un orphelin), se retrouve catapulté dans la préhistoire, la vraie, là où les hommes n’ont pas encore inventé les voyelles. L’histoire en elle-même est assez sympa et cette BD est pleine d’humour ce qui la rend agréable à lire. Les illustrations gardent ce côté humoristique également. Une série destinée aux enfants qui pourra certainement leur plaire. Affaire à suivre peut-être ?

Pierre de cristal

Frantz Duchazeau - Pierre de cristal.Cette Bd montre les différentes pensées qui peuvent traverser l’esprit d’un enfant. Tout au long de l’histoire on le voit se poser des questions sur la vie et la mort, sur l’amour de ses parents. Ce pourrait être intéressant, le problème c’est qu’en dehors de ça, il ne se passe pas grand-chose dans cette histoire. L’enfant se pose des questions, c’est tout. Pour le coup, ça ne m’a pas captivée du tout. D’autant que les illustrations en noir et blanc, trop « floues » pour moi n’arrangeaient rien.

Le Schpountz

Serge Scotto et Eric Stoffel - Le schpountz.Celle-ci, c’est l’adaptation en BD du film de Marcel Pagnol. Je dois avouer que je l’ai abandonnée en plein milieu. Un univers un brin loufoque, un personnage exécrable, je n’avais vraiment pas envie de continuer. Cela m’a cependant donné la curiosité de voir le film qui, pour le coup, m’a assez plu. Fernandel y est pour quelque chose, évidemment. Mais la BD, non, vraiment.

 

Voilà pour les BDs. Comme vous pouvez le voir, il y en a un certain petit nombre. Mais cela ne m’a pas empêchée de lire quelques romans. J’avais envie de me plonger dans des classiques jeunesse, c’est ainsi que j’ai pu relire un peu de Comtesse de Ségur, et du Lewis Carroll.

Les malheurs de Sophie

Sophie de Ségur - Les Malheurs de Sophie.J’ai profité de cette superbe édition illustrée par Sophie de La Villefromoit pour redécouvrir cette histoire que je connaissais déjà. Le style de la Comtesse de Ségur est certes un peu désuet, mais c’est un vrai plaisir que de relire les idées qui traversent la tête de cette chère Sophie. A ne pas reproduire, évidemment.

 

Les petites filles modèles

Sophie de Ségur - Les petites filles modèles.Quitte à lire les malheurs de Sophie, autant enchaîner avec la suite. Elle non plus ne m’était pas inconnue. Ce fut un véritable plaisir de redécouvrir cette histoire dans une édition elle aussi illustrée par Sophie de la Villefromoit. Cette artiste donne vie aux personnages et nous offre de magnifiques illustrations. A regarder sans modération.

 

 

Alice au pays des merveilles

Lewis Carroll et Benjamin Lacombe - Alice au pays des merveilles.J’ai une histoire particulière avec Alice. Sans pour autant l’adorer, elle a un petit quelque chose qui m’attire et qui fait que je la relis de temps en temps et que je regarde les films dès qu’une nouvelle version me passe sous le nez. Cette fois-ci j’ai profité d’une édition illustrée par Benjamin Lacombe pour me replonger dans cette histoire. L’artiste possède un style inimitable et nous offre des illustrations à la limite du glauque qui collent tellement bien avec l’ambiance un peu dérangeante de l’univers de Carroll. J’adore !

Alice de l’autre côté du miroir

Lewis Carroll et Benjamin Lacombe - Alice de l'autre côté du miroir.Si je connaissais déjà l’Alice au pays des merveilles, sa suite en revanche m’était totalement inconnue. Ce n’est pas une surprise, elle est aussi loufoque que le premier tome si ce n’est plus. Ici encore nous avons de drôles de personnages hauts en couleur et une petite Alice qui passe au milieu de tout cela comme dans un rêve étrange. Là encore, c’est la magnifique édition illustrée par Benjamin Lacombe que j’ai choisie pour découvrir cette histoire. Un choix que je ne regrette absolument pas devant la beauté de son travail.

C’est tout pour cette fois. J’espère que le mois de septembre sera aussi fructueux mais bizarrement, j’ai quelques doutes. Je n’ai plus de BDs à lire pour l’instant (enfin si, mais je me les garde pour plus tard, il n’y a pas d’urgence) et du coup, lire un roman, c’est quand même plus long !

A bientôt pour de nouvelles lectures !

Publicités

Juillet 2017

Publié le

Voici venu le moment pour moi de faire mon petit bilan sur mes lectures du mois de juillet.

Je ne sais pas chez vous, mais perso, juillet rime avec vacances. Et qui dit vacances dit d’avantage de lectures ! Déjà parce que j’ai plus de temps. Mais surtout parce quand je pars, je me coupe d’internet et de toutes ces choses qui occupent mon temps libre à la maison et qui grignotent mon temps de lecture. Ce qui laisse donc de la place pour lire !

Ce fut un mois de juillet relativement prolifique donc, puisque j’ai pu lire deux trilogies entières (dont une en 3 jours !).

Les insoumis

 Alexandra Bracken - Les insoumis Tome 1 : . Alexandra Bracken - Les insoumis Tome 2 : Le chemin de la vérité. Alexandra Bracken - Les insoumis Tome 3 : Dénouement.

Avant d’acheter ces livres, je n’en avais jamais entendu parler. Je l’avais repéré dans les rayonnages « ados » de la librairie et le résumé me semblait intéressant. Ce fut une lecture agréable mais avec un intérêt en dent de scie. Si le premier tome m’a plutôt bien plu, le second en revanche ne s’est pas montré à la hauteur. Heureusement que le troisième a rattrapé le niveau !

Enclave

Ann Aguirre - Enclave Tome 1 : . Ann Aguirre - Enclave Tome 2 : . Ann Aguirre - Enclave Tome 3 : .

Ca, c’est mon gros coup de coeur des vacances. J’ai dévoré cette trilogie en 3 jours seulement. Bon, d’accord, chaque tome faisait 300-350 pages, mais c’est pour vous dire ! Je n’arrivais simplement pas à le lâcher. J’ai tout adoré dedans, du scénario aux personnages. Une pure histoire post-apocalyptique comme je les aime. Si vous ne savez pas quoi lire et que vous aimez le genre, n’hésitez pas, jetez vous dessus !  Et même si l’écriture m’a parfois paru un peu simpliste, je pardonne totalement à l’auteur parce que son histoire est géniale !

 

Juillet rime avec vacances, certes, mais cela n’a pas arrêté le comité de lecture BD. J’en ai lu quelques unes, plus ou moins intéressantes…

 

Giant 

 Mikaël - Giant Tome 1 : .L’histoire d’un irlandais dans le New-York du début du 20ème siècle. Le contexte est intéressant, l’intrigue principale également. Sans être totalement enthousiasmant, ce tome 1 m’a laissée sur ma faim. Le style de dessins par contre ne m’a pas vraiment plu.

 

 

Le voleur de souhaits

Loïc Clément et Bertrand Gatignol - Le voleur de souhaits.Voilà une BD pour enfants qui m’a un peu déçue. Si l’histoire et le concept sont intéressants, la forme l’est beaucoup moins. Certes, les dessins sont jolis, mais quand on n’a que des didascalies, on peut se demander pourquoi avoir choisi un format BD.

 

 

 

Katanga

Fabien Nury et Sylvain Vallée - Katanga Tome 1 : Diamants.Alors là, celle-là, je ne l’ai pas vraiment aimée. Le contexte est difficile, il y a une multitude de personnages, j’ai vraiment eu du mal à suivre. Les dessins par contre, sont pas mal.

 

 

 

Sacha et Tomcrouz

Anaïs Halard - Sacha et Tomcrouz Tome 1 : Les Vikings.Celle-ci non plus ne m’a pas vraiment convaincue. Déjà, les illustrations ne me plaisent pas trop, ce qui rend plus difficile mon entrée dans l’histoire. Et l’histoire en elle-même ne m’a pas intéressée plus que ça. Peut-être que si elle avait été davantage développée, cela se serait mieux passé ? Pour le coup, le scénario semble bâclé, on reste en surface. Tout est trop facile et c’est bien dommage.

 

Prends soin de toi

Grégory Mardon - Prends soin de toi.Vous l’aurez compris, jusqu’à présent, mes lectures de BD pour le mois de juillet ne m’ont pas particulièrement captivée. Heureusement, « Prends soin de toi » remonte le niveau. Loin d’être un coup de coeur, j’ai tout de même apprécié la lecture de cette histoire qui nous montre le chemin d’un homme, de sa rupture amoureuse jusqu’à sa « guérison ».

 

 

Voilà pour mes lectures de juillet. Le mois d’août étant déjà bien entamé, je peux d’ores et déjà vous dire que j’aurai quelques petites choses intéressantes à partager avec vous lors de mon prochain bilan. En attendant…

Bon été et bonnes lectures !

Juin 2017

Publié le

Le mois de juin s’éloigne doucement (et rapidement en même temps !) et voici venue l’heure de faire un petit point sur mes récentes lectures.

Ce dernier mois fut relativement prolifique, je trouve. Du moins comparé aux mois précédents depuis… un bon bout de temps. Romans, bandes dessinées et même documentaires, j’ai pas mal de petites choses plus ou moins sympas à partager avec vous, d’autant qu’un nouveau comité de lecture BD vient de démarrer ! Alors sans vous faire attendre davantage, je commence de suite… (Comme d’habitude, on clique sur la couverture pour accéder à la critique entière).

Effacée

  Teri Terry - Effacée Tome 3 : Brisée.Le tome 3 de la trilogie dormait depuis un bon bout de temps dans ma PAL. Il avait même été relégué au fond de ma bibliothèque, remplacé sur le devant de la scène par mes nouvelles acquisitions (pas lues non plus). Mais voilà, début juin, j’ai décidé de « déterrer » tous mes vieux bouquins. Mon objectif : lire toute ma PAL dans l’ordre où elle se présente sur mes étagères. Cela m’a permis de ressortir Brisée, enfin ! Et comme cela faisait déjà longtemps que j’avais lu les deux premiers tomes, je les ai relus, avec beaucoup de plaisir.

Effacée est une trilogie que j’aime beaucoup et qui me plait davantage à chaque relecture. C’est une histoire originale, avec une héroïne très sympathique qui se révèle finalement bien plus complexe que ce qu’on pourrait penser. Bien sûr, c’est de la dystopie alors ne vous attendez pas à autre chose qu’un « on a créé une société idéale (avec des disfonctionnements mais il ne faut pas le dire) et tout marche bien jusqu’au jour où quelqu’un (une fille, généralement) met le doigt sur le truc qui ne va pas et décide de se révolter contre le système ». Et donc nous voilà avec Kyla, jeune fille de 16 ans dont la mémoire a été effacée (sort réservé à tous les délinquants de moins de 16 ans) et qui doit tout réapprendre, et principalement à se réadapter dans son nouvel environnement. Normalement, Kyla ne devrait avoir aucun souvenir de sa vie passée, sauf que ce n’est pas le cas.

Je ne vous en dis pas plus, mais sachez que cette trilogie vous réserve un bon lot de surprises, y compris jusqu’à la toute fin du tome 3 !

La balade de Yaya

Jean-Marie Omont et Charlotte Girard - La balade de Yaya Intégrale Tomes 7 à : . Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 4 à 6 : . Jean-Marie Omont et Golo Zhao - La balade de Yaya Tome 1 à 3 : Intégrale.Cette « trilogie » là aussi dormait sur mes rayonnages depuis longtemps. Au moins aussi longtemps que Brisée, si ce n’est plus.

Cette fois, c’est de BD qu’il s’agit. L’auteur nous plonge directement à Shangaï, dans les moments où la ville s’est trouvée envahie par le Japon (1937). Nous faisons la connaissance de Tuduo, un gamin des rues qui vit sous la coupe de Zu, un homme cruel qui l’exploite, et de Yaya, une petite fille issue d’une famille aisée qui possède un vrai talent pour le piano ainsi que le don de parler aux animaux. Dès le tome 1, nous sommes plongés dans la guerre avec le bombardement de Shangaï. Celui-ci pousse la famille de Yaya à quitter la ville, mais la petite fille tient absolument à passer son audition de piano et décide de fuguer le jour de leur départ en espérant bien être rentrée chez elle avant que ses parents ne partent. Bien évidemment, les choses ne se passent pas ainsi et elle se retrouve perdue en plein milieu d’un Shangaï à feu et à sang. C’est ainsi qu’elle rencontre Tuduo, lequel la prend sous son aile, et ensemble ils décident de partir à la recherche des parents de Yaya.

Nous voilà ici face à une histoire vraiment sympa que j’ai beaucoup appréciée. Nous avons là une BD en partie historique, mais aussi un peu fantastique (Yaya parle aux animaux), dans laquelle il se passe sans cesse des rebondissements. Les enfants vivent une véritable aventure et jusqu’au bout, on se demande s’ils vont parvenir à leur but. C’est une histoire un peu grave, mais les personnages hauts en couleur en adoucissent le ton pour la rendre accessible aux enfants.

Quant aux dessins, magnifiques, tout simplement. Golo Zhao nous entraine dans un univers proche du manga, avec beaucoup de détails et de très jolies couleurs.

Une bonne BD dont j’ai apprécié la lecture.

Les chevaliers d’Héliopolis

Alexandro Jodorowsky et  Jérémy - Les Chevaliers d'Héliopolis Tome 1 : Nigredo, l'oeuvre au noir.Je vous le disais en introduction, un nouveau comité de lecture BD vient de démarrer et ce titre fait partie de la sélection. C’est un album que j’avais déjà repéré en librairie, sa couverture avait attiré mon regard, mais je ne m’étais pas trop penchée sur le synopsis (que j’avais lu en diagonale). J’étais suffisamment intriguée cela dit pour avoir envie d’en connaître l’histoire. Je me suis donc jetée dessus dès que la sélection du comité est arrivée.

Ce fut une belle déception. Si les dessins me plaisent beaucoup et sont à la hauteur de la couverture, l’histoire m’a laissée indifférente. Ma lecture rapide du synopsis me laissait envisage quelque chose d’assez différent. L’histoire se base sur une uchronie : et si Louis XVII n’était pas mort, comme les historiens nous l’ont appris ? J’avais déjà lu un roman de Juliette Benzoni qui traitait le sujet, elle nous apportait sa théorie qui était plutôt cohérente. Je m’attendais à une histoire dans la même veine et je m’en réjouissais d’avance. Seulement, je ne m’attendais pas à voir débarquer dans cette BD une bonne dose de surnaturel. Je n’ai rien contre le surnaturel en général, mais là, allez savoir pourquoi, la façon dont il est amené, la façon dont l’auteur s’en sert ne m’a pas particulièrement plu. Dommage.

Michel Ange

Didier Convard et Eric Adam - Michel-Ange - Le banquet des damnés Tome 1 : .Encore une autre déception de ce comité de lecture. Là encore, la couverture avait retenu mon attention. Elle avait un petit côté mystérieux, qui ne révélait pas grand-chose de l’histoire. Je n’avais pas lu du tout le synopsis en me lançant dans ma lecture. Je m’attendais à une BD racontant l’histoire de cet artiste. En fait je me suis trouvée face à une enquête policière. Une société secrète tue des gens pour une raison que j’ai déjà oubliée. Je crois que cela à un rapport avec la tête de saint Jean-Baptiste… Bon, en soit, cela aurait pu être intéressant. Mais il y a plein de petites choses qui s’ajoutent au récit et qui viennent le parasité. Cela en devient une histoire complexe, avec une résolution d’enquête finalement pas si captivante. Quant à Michel-Ange, on ne le voit que très peu, et on se demande même ce qu’il vient faire là !

Dommage, encore une fois.

La guerre de Catherine

Julia Billet et Claire Fauvel - La guerre de Catherine.Voilà ma première découverte agréable de ce comité.

La guerre de Catherine raconte l’histoire d’une jeune fille juive qui grandit dans un pensionnant non loin de Paris à l’époque où les nazis envahissent la France. Heureusement pour elle, l’équipe enseignante décide de les protéger, elle et les autres enfants juifs se trouvant sous leur responsabilité. Ils leur fournissent de faux papiers, tentent de les dissimuler aussi longtemps que possible. Et puis, quand cela devient trop difficile, ils les envoient en zone libre. Catherine se déplace ainsi, d’un endroit à un autre, au fur et à mesure que les nazis approchent et qu’elle se retrouve en danger. Et tout au long de son périple, elle emporte avec elle un appareil photo. Grâce à lui, elle photographie la guerre, la façon dont elle la vie, dont elle la voit.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, déjà parce que j’aime bien ce qui se passe durant la seconde guerre mondiale, mais aussi par la façon dont ce sujet sérieux est traité à destination des enfants. L’air de rien, on apprend des choses sur ce qu’on vécu les juifs à l’arrivée des allemands, sur le déroulement de la guerre.

Ajoutez à cela des dessins bien réalisés, avec des traits qui gardent un côté un peu enfantin.

Sans être un coup de cœur, une belle découverte, vraiment.

Meubles en palette

Lionel Cerdan - Meubles en palettes.Voilà le dernier livre dont je voulais vous parler pour ce mois de juin. Celui-ci, je l’ai reçu à l’occasion d’une opération « Masse critique » proposée par Babelio.

C’est un petit documentaire qui propose différents modèles de meubles à réaliser à partir de palettes. Assez bien fait, il pose les bases avant de nous entraîner dans la réalisation de ces projets. Et une fois dedans, des explications pas à pas agrémentées de photos nous aide à créer des meubles plutôt sympas, assez originaux.

Voilà pour mes lectures de Juin. J’espère que certaines vous donneront envie de vous pencher dessus. En attendant, je vous souhaite une bonne lecture et à bientôt pour de nouvelles découvertes !

Mai 2017

Publié le

 

Le mois de mai vient de se terminer. Il est temps pour moi de vous faire un petit bilan de mes lectures du mois. Je n’ai malheureusement pas grand chose à vous mettre sous la dent ce mois-ci (encore que). Seulement 3 romans. Mais c’est déjà ça !

Insoumise et Conquise

Ally Condie - Insoumise.

Ally Condie - Conquise.

Si vous vous souvenez bien, en avril j’avais commencé la lecture de la trilogie Promise d’Ally Condie. Voilà que je l’ai terminée.
Cette trilogie avait commencé sur les chapeaux de roue avec un premier tome très très intéressant. Mais si, rappelez-vous, je l’avais dévoré en quelques jours et j’avais hâte de lire la suite. J’ai malheureusement été déçue. Si le tome un nous promettait une histoire intéressante (à défaut d’être très originale, mais bon, ça reste de la dystopie, rien d’étonnant à y retrouver tous les codes de ce genre), les deux tomes suivants n’ont pas été à la hauteur. Je suis restée sur ma faim/fin, avec une impression de roman bâclé. Dans le premier, l’auteure nous faisait entrevoir un univers finalement assez riche, avec énormément de possibilités. Mais il m’a semblé qu’elle n’avait pas su exploiter tout le potentiel de son histoire. Au lieu de cela, elle nous livre un récit, intéressant certes, mais qui semble bien palot et peu travaillé. C’est vraiment dommage, elle aurait pu faire quelque chose de tellement mieux je pense !
Cela dit, il faut quand même être honnête, cela se lit très bien. Les livres ne sont pas épais donc on avance vite. Même si je suis un peu déçue de la tournure qu’ont pris les choses, cela n’en a pas moins été une lecture agréable.

 

Qui es-tu Alaska ?

John Green - Qui es-tu Alaska ?.Après avoir terminé Promise, j’ai eu envie de découvrir un autre roman de cet auteur que j’aime beaucoup : John Green. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il fait partie de mes auteurs préférés celui-là (mais je l’ai peut-être déjà dit ailleurs). Comme dans ses autres romans, il nous raconte une histoire d’adolescents. Ici nous suivons Miles, surnommé « le Gros » bien qu’il soit maigre comme un clou. Si l’histoire en elle-même n’est pas franchement originale et hyper passionnante, je n’ai pu m’empêcher pour autant de dévorer ce roman. John Green possède l’art de nous décrire les adolescents, leur quotidien, leurs réflexions, leurs états d’âme, avec une telle justesse qu’on est en droit de se demander s’il ne serait pas encore un adolescent.
Je ne dirai pas que c’est le meilleur John Green que j’ai lu, mais une chose est sûre, j’ai une fois encore beaucoup aimé.

 

Et bien voilà, je vous avais dit que je n’avais pas grand chose. Cela dit, 3 romans en un mois, je suis assez contente de moi quand même ! Quoiqu’il en soit, à bientôt pour de nouvelles lectures !

Avril 2017

Publié le

Je sais, je suis en retard pour faire le résumé de mes lectures d’avril. Mais mieux vaut tard que jamais non ? Et puis entre nous, j’étais occupée par mes lectures de mai (et aussi un peu par la reprise de l’écriture de mon roman, mais non, je ne vous en dirai pas plus !)

Bon en attendant, que c’est-il passé en avril ? Nous avons eu notre réunion du comité de lecture, le temps pour moi de lire les derniers titres qu’il me manquait. Enfin plutôt le dernier titre, puisqu’il n’en restait qu’un.

Groënland Vertigo

Hervé Tanquerelle - Groenland Vertigo.Beaucoup de critiques comparaient ce titre avec les Tintin d’Hergé, tant au niveau du scénario que du dessin. Il est vrai que graphiquement, c’est ressemblant. Jusqu’à la typologie qui semble être la copie exacte de celle d’Hergé. Mais personnellement, pour ce qui est du scénario, il n’arrivait en rien à la cheville d’un Tintin. Tintin reste et restera inimitable ! Je me suis plutôt trouvée face à une histoire finalement pas si intéressante que ça, ennuyante même sur certains aspects. Peu aboutie, je dirais même. Comme quelque chose fait à la va-vite. Une vraie déception pour ma part.

Et voilà pour le comité de lecture de mars-avril 2017.

Dans les mêmes temps, le site Babélio a lancé une nouvelle opération de masse critique. Une édition spéciale jeunesse cette fois, qui m’a permis de recevoir une nouvelle BD à lire.

The Monkey Family

Margo Renard - The Monkey Family.Je ne dirai pas que ce fut un coup de coeur, néanmoins ce fut une agréable découverte. Nous avons là une bande dessinée destinée aux enfants (6-8 ans à mon avis). L’histoire en est donc facilement accessible sans être pour autant trop simple. Ne prenons pas les enfants pour des imbéciles ! Quant aux graphismes, une pure merveille. Des couleurs éclatantes, des dessins enfantins, un tout vraiment chouette.

Puisque je parle de BD, je continue avec un nouveau titre que j’ai découvert à la médiathèque de façon totalement fortuite.

War and dreams

Je suis tombée dessus alors que je cherchais rapidement quelque chose à emmener pour la salle d’attente du coiffeur (je déteste aller dans un endroit où je sais que je vais devoir attendre sans un livre et j’avais oublié le mien). La couverture a immédiatement attiré mon regard, la quatrième de couverture également. Vous connaissez mon goût pour les récits se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que je sois tentée. Ce titre s’est cependant révélé une vraie déception. Je ne m’attendais pas du tout au scénario face auquel je me suis trouvée. Un peu comme s’il s’était agi d’une publicité mensongère. C’est vraiment l’impression que j’ai eue en tout cas. La BD en elle-même n’est pas totalement inintéressante, mais il me semble que les auteurs auraient pu exploiter tellement mieux leur histoire, en ajoutant des choses ici et là, en collant davantage à ce que le synopsis nous promettait !

Mais cessons de parle de BD pour ce mois-ci et concentrons nous davantage sur les romans. Le mois d’avril m’a permis de relire un roman que j’avais lu il y a longtemps, et dont je gardais un très bon souvenir. Un roman que j’avais hâte de pouvoir relire un jour…

Jésus Vidéo

Andreas Eschbach - Jésus vidéo.Mon Dieu ce roman ! Comment vous dire à quel point il est génial ? Du scénario à l’écriture, j’aime tout ! Il faut dire que l’histoire est particulièrement originale (enfin je trouve, n’en ayant pas lu d’autres de semblables). Mélanger le thriller ésotérique au roman de science fiction, il fallait le faire ! Andreas Eschbach y parvient avec brio et nous embarque dans une aventure captivante. Il maîtrise son sujet, cela se sent. Peut-être est-ce pour cela que ça nous semble si crédible ?

La lecture de ce roman formidable ne m’a, vous vous en doutez certainement, pas pris tant de temps que cela. Ce qui me permet ce soir de vous parler d’une autre de mes lectures, la dernière pour le mois d’avril.

Promise

Ally Condie - Promise Tome 1 : .Il y a un moment que je voulais m’atteler à cette trilogie. Depuis que je l’ai acheté pour la bibliothèque et que j’avais commencé à en lire les premières pages, très rapidement. Aucune surprise, nous sommes ici dans une dystopie comme je les aime. Je ne m’attendais cependant pas à aimer autant cette histoire. La 4ème de couverture semblait nous promettre un roman parlant d’un amour interdit, mais il s’est révélé tellement plus que cela. Je l’ai dévoré en quelques jours, c’est vous dire ! Bon, certes, il n’est pas très épais, mais tout de même !

Voilà, c’est tout pour le moment. Mais rassurez-vous, dans mon résumé de mai, j’aurais quelques titres à partager avec vous 😉

A bientôt pour de nouvelles lectures !

 

Mars 2017

Publié le

Mi-avril, voici venu le moment de faire un petit bilan de mes lectures du mois de mars. Parce que j’en ai des choses à raconter. Oh oui ! Bon, certes, surtout de la BD (comité de lecture oblige). Mais pas que ! Et pour vous plonger tout de suite dans le bain, je démarre avec :

Après toi

Résultat de recherche d'images pour "après toi jojo moyes"Je vous ai parlé d’Avant toi dans mon résumé du mois de février. Avec un tel coup de cœur, il est inutile de vous dire que j’ai aussitôt sauté sur la suite. J’ai grandement apprécié de retrouver le personnage de Lou, même si je dois avouer qu’elle était moins pétillante dans ce tome-ci (vu les circonstances, ce n’est pas étonnant). Pour être totalement honnête cependant, j’ai été un peu déçue de cette lecture. En même temps, comment égaler le premier tome. Je l’ai trouvé un peu moins entraînant. Avant toi avait été une bouffée d’air frais, Après toi fut une petite brise rafraîchissante en comparaison. Un bon moment de lecture cela dit !

Ce fut là le seul et unique roman que j’ai lu durant le mois de mars. Il faut dire que mon temps a été pas mal pris par de la BD. A commencer par…

Laowaï

Une autre époque, un autre pays, une aventure qui se passe autant sur terre que sur mer, un personnage principal qui a tout du héros… il n’en fallait pas plus pour attirer mon attention. Ici, c’est un voyage en Chine que nous offre cette BD, sur fond de trafic d’opium au XIXème siècle. Un premier tome d’une série prometteuse. Espérons que la suite soit à la hauteur !

Le vélo géant

Lau Bergey et Nicolas André - Le vélo géant.Celle-là, sincèrement, je n’y ai vu aucun intérêt. L’histoire d’une petite fille qui possède un vélo trop grand pour elle et qui se passionne pour le jeune homme venu travailler chez ses parents… mouais. Ça aurait pu être intéressant, si au moins ça avait été traité correctement. Mais là, franchement, c’est une BD pour enfant, il semble qu’il ne faille pas trop en demander du coup. En plus, c’est jaune, trop jaune.

Les nouvelles de la jungle

Lisa Mandel et Yasmine Bouagga - Les nouvelles de la jungle (de Calais).Certaines BD sont là pour nous divertir, d’autres pour nous apprendre quelque chose. Les nouvelles de la jungle fait les deux. Nous voici plongés dans l’univers de la jungle de Calais. De sa création à son démantèlement, nous apprenons tout un tas de chose sur cet endroit pourtant pas si éloigné que ça. Instructif, marrant quelque fois, vraiment intéressant en tout cas.

Au bout du fleuve

Jean-Denis Pendanx - Au bout du fleuve.Il y a pire comme BD, vraiment. Mais il y a aussi beaucoup plus intéressant. Le scénario en lui-même n’est pas tout mal. Mais pour moi, nous sommes restés trop en surface. Le sujet aurait mérité d’être creusé davantage. L’histoire aurait pu être plus détaillée. Au final, je me suis retrouvée face à quelque chose que je n’ai pas vraiment su apprécier. Dommage.

Le meilleurissime repaire de la terre. 

Oriane Lassus - Le meilleurissime repaire de la Terre.Euh… c’est une blague ? Voilà une BD qui n’a ni queue ni tête. L’histoire est au combien irréaliste. Je ne suis pourtant pas contre l’imaginaire, au contraire, tant que ça reste cohérent. Et là, il n’y en a pas. Du moins personnellement, je n’en vois pas. Des fourmis géantes qui transforment un appart en fourmilière géante ? Sérieux ? Vous avez vraiment cru que ça pouvait faire une BD intéressante ? Ben on a vraiment pas les mêmes goûts. En plus ces dessins et ces couleurs… beuark*

*Ceci est un avis personnel qui n’engage que moi

Mort & vif

Jean-François Hautot et David Prudhomme - Mort & vif.Histoire de rester dans l’incohérent. Cette BD est totalement loufoque et vraiment trop décalée pour moi. Je n’ai pas aimé du tout. En plus, j’ai détesté l’illustration, ce qui n’a pas aidé. Le seul point positif ? Une construction originale avec ces cases qui font toutes la même taille, et ce dessin qui souvent sort du cadre. (Ceux qui l’auront feuilletée comprendront, difficile d’expliquer cela clairement).

Agnès

Kati Närhi - Agnès Tome 1 : Les mystères de Planctonville.On reste dans de la BD un peu décalée pour ce titre-ci. Encore que « décalé » n’est peut-être pas le terme adéquat. Disons que l’humour est particulier, un brin caustique, grinçant sur les bords. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette Agnès n’est pas banale ! Ce n’est pas désagréable à lire, c’est bien loin d’être un coup de cœur cependant. Si le dessin m’avait plu davantage, peut-être aurais-je mieux adhéré ?

Tu sais ce qu’on raconte

Gilles Rochier et Daniel Casanave - Tu sais ce qu'on raconte....Une BD sympa sur un thème plutôt original. Tout part d’une rumeur, et nous la voyons se répandre dans tout le village. Ou comment les rumeurs peuvent occuper les esprits et emmener les gens à aller trop loin.

Shi

 Zidrou et Homs - Shi Tome 1 : Au commencement était la colère....Ah la voilà, ma préférée de ce comité de lecture ! Un scénario original, se déroulant à la fois dans le présent et dans le XIXème siècle. Des personnages hauts en couleur, une femme forte et déterminée. J’aime lire ce genre de choses. Ajoutez à cela un dessin vraiment sympa. Presque un coup de coeur. J’attends la suite avec impatience (d’autant que ce tome 1 nous laisse avec des tonnes de questions !)

Les chiens de Pripyat

Aurélien Ducoudray et Christophe Alliel - Les chiens de Pripyat Tome 1 : Saint Christophe.Voilà une belle déception. La 4ème de couverture nous promettait une plongée au coeur de l’après Tchernobyl, dans ces endroits abandonnés, juste après la catastrophe. J’espérais apprendre beaucoup de choses. A la place de ça, j’ai seulement eu droit à un massacre de chiens. Tout du long. Heureusement qu’à la fin, des enfants en combinaison de survie font leur apparation, histoire d’apporter un peu d’intrigue parce que franchement, sans ça, c’était inintéressant au possible. Bon point pour les illustrations cependant qui, je trouve, sont assez réussies.

Ces gens-là

Résultat de recherche d'images pour "BD ces gens là"Il est rare que j’abandonne une BD en plein milieu. Tellement rare que je crois que cela ne m’était jamais arrivé auparavant. Il faut bien une première à tout. Je n’attendais pas grand chose de cette BD, si ce n’est peut-être quelques caricatures qui m’auraient fait sourire. Mais pas de sourire face à cette BD. Si humour il y a, je suis restée totalement sourde à celui-ci. Un titre qui ne devait pas être fait pour moi.

Idéal standard

Aude Picault - Idéal standard.L’histoire de Claire, trentenaire, qui cherche à réaliser son idéal : trouver un mec et avoir des enfants. Au travers des yeux de Claire, j’ai vu dans cette BD une critique de la société actuelle qui pousse à la conformité et qui veut que le bonheur soit de trouver sa moitié et de fonder une famille. Mais est-ce que c’est vraiment ce qui peut rendre tout le monde heureux ?

Et voilà pour ce mois-ci. A bientôt pour de nouvelles lectures !

 

Février 2017

Publié le

les lectures du mois

Et oui, nous sommes le 1er mars, et une fois n’est pas coutume, je ne suis pas en retard pour faire le point sur mes lectures du mois passé !

C’est que, pour une fois, j’en ai des choses à vous raconter. Je reprends un rythme de lecture un peu plus suivi et je vous avoue que ça fait plaisir. Mais tout ça, c’est surtout parce que j’ai enfin terminé…

Le trône de fer, intégrale 5

George R-R Martin - Le Trône de fer l'Intégrale (A game of Thrones) Tome 5 : .Parce que oui, quand même, ça faisait pas moins de deux ans que j’étais sur ce bouquin. Enfin, non pas celui-ci en particulier, mais sur la série en entier. Deux ans, vous imaginez un peu ? Deux ans à ne quasiment rien lire d’autre en dehors des BD du comité de lecture de mon boulot et les romans reçus par Babelio pour les masses critiques. Deux longues années.

Le truc, c’est que c’est énorme. Tellement qu’il m’a fallu du temps pour en arriver au bout. Ce n’est pas que ce ne soit pas captivant, non, bien au contraire ! Mais c’est tellement dense ! George Martin nous a concocté là un univers très riche avec une foultitude de personnages tous aussi intéressants et importants les uns que les autres. Et même si son écriture est agréable à lire, il n’en demeure pas moins que son histoire en elle-même est relativement complexe.

En attendant, j’en suis arrivée à bout, et je n’en suis pas peu fière d’ailleurs. Et le mieux dans tout ça ? J’ai adoré !

Du coup, cela m’a permis, enfin, de passer à autre chose. Et je ne me suis pas faite prier en me jetant de suite sur…

Le théorème des Katherine

John Green - Le théorème des Katherine.Qu’on se le dise, j’aime énormément les romans de John Green. Bon, ok, jusqu’à présent, je n’avais lu de lui que Nos Etoiles Contraires et La Face Cachée de Margo. Mais j’avais purement et simplement dévoré ces deux livres. C’est donc sans appréhension que je me suis lancée dans le Théorème des Katherine. Et vous savez quoi ? Sans surprise, j’ai adoré.

Comme pour ses deux autres romans, nous lisons là une histoire d’adolescents. Mais ce qu’il y a de bien avec John Green, c’est qu’ils ne se ressemblent pas. En revanche, ils sont tous hauts en couleur et vraiment captivant. Cela propulse bien évidemment cet auteur dans mon top 3 de mes auteurs préférés. (Top 3 qui, pour l’instant, ne contient que 2 noms, John Green inclus. Mais chut, faut pas le dire).

Et puisque ce livre fut si captivant, rien d’étonnant à ce que je l’ai lu en seulement 2 ou 3 jours. Ce qui m’a permis ensuite de passer à…

Avant toi

Résultat de recherche d'images pour "avant toi livre"Celui-là, c’est une sacrée belle découverte. Un coup de coeur, vraiment. Ce livre, je l’ai acheté de manière « compulsive ». J’en avais vaguement entendu parler (mais que du livre, le film lui m’est passé totalement à côté), et j’ai été attirée par cette couverture sur laquelle je reconnaissais deux acteurs. La 4ème de couverture promettait un livre sympa, alors je me suis dit « Allons-y ».

Et bien bon sang, quelle lecture ! J’ai passé un très bon moment en compagnie de Lou et Will et je ne les ai quittés qu’à regret (d’ailleurs je le redis, ce livre est trop court !). Heureusement qu’il y a une suite !

Voilà pour les romans. Mais ce n’est pas tout ! Février marque aussi le démarrage d’un nouveau comité de lecture BD. Comité qui démarre sur les chapeaux de roue puisque j’ai déjà quelques titres à partager avec vous. Et je commence par…

Le règne

Sylvain Runberg et Olivier G. Boiscommun - Le règne Tome 1 : La saison des démons.Une déception cette BD, je dois bien l’avouer. La couverture me plaisait beaucoup. Le scénario aurait pu me plaire aussi, j’aime bien les histoires dans ce genre-là. Le problème, c’est que je me suis retrouvée plongée dans un univers auquel je ne comprenais rien, faute d’explications sur le contexte. C’est dommage, vraiment, parce que ça pourrait peut-être faire une bonne série.

Rose

Valérie Vernay et Emilie Alibert - Rose Tome 1 : Double.Celle-là, elle m’intrigue. Autant j’ai été frustrée sur certaines choses (scénario qui avance trop vite, manque d’explications…), autant elle a vraiment piqué ma curiosité. L’histoire de cette jeune Rose n’est pas banale et plus nous avançons dans la BD, plus nous apprenons de choses et plus nous nous engluons dans une espèce de mystère dont nous n’attendons qu’une chose : la résolution. On en ressort avec des questions plein la tête et on espère bien que la suite ne se fera pas trop attendre (bien qu’elle soit programmée pour septembre prochain).

L’étrange boutique de Miss Potimary

Ingrid Chabbert et Séverine Lefèbvre - L'étrange boutique de Miss Potimary Tome 1 : La boîte à secrets.Voilà une BD pour enfant qui est assez intéressante. Le scénario est plutôt original et nous plonge dans un univers assez sympathique. J’en suis ressortie frustrée cependant. Les choses vont beaucoup trop vite et sont beaucoup trop facile. Notre héroïne se sort d’une situation complexe en un claquement de doigt, c’est un peu dommage. Mais bon, ça reste une BD pour enfants, je suppose qu’il ne faut pas en demander trop non plus.

Irena

Résultat de recherche d'images pour "irena Morvan"Cette BD parle de l’histoire vraie d’une jeune femme polonaise qui a sauvé des enfants juifs du ghetto de Varsovie. J’ai trouvé que c’était là un bon moyen de nous faire connaitre cette personne remarquable. Le sujet est intéressant, les dessins agréables à regarder. J’ai cependant ressenti une certaine difficulté à mettre un âge sur ce titre. On sent qu’elle s’adresse à des enfants, mais en même temps, le sujet est traité de façon peut-être un peu trop sérieuse pour les plus jeunes. Et pour ce qui est des adultes, ça reste trop succinct du coup, à peine assez développé. Cela dit, ça reste une bonne BD.

Et voilà pour le mois de février. En route pour un mois de mars qui s’annonce tout aussi intéressant en terme de lectures !

(PS : Comme d’habitude, on clique sur les couvertures des livres pour accéder aux critiques complètes ;))