Mai 2017

Publié le

 

Le mois de mai vient de se terminer. Il est temps pour moi de vous faire un petit bilan de mes lectures du mois. Je n’ai malheureusement pas grand chose à vous mettre sous la dent ce mois-ci (encore que). Seulement 3 romans. Mais c’est déjà ça !

Insoumise et Conquise

Ally Condie - Insoumise.

Ally Condie - Conquise.

Si vous vous souvenez bien, en avril j’avais commencé la lecture de la trilogie Promise d’Ally Condie. Voilà que je l’ai terminée.
Cette trilogie avait commencé sur les chapeaux de roue avec un premier tome très très intéressant. Mais si, rappelez-vous, je l’avais dévoré en quelques jours et j’avais hâte de lire la suite. J’ai malheureusement été déçue. Si le tome un nous promettait une histoire intéressante (à défaut d’être très originale, mais bon, ça reste de la dystopie, rien d’étonnant à y retrouver tous les codes de ce genre), les deux tomes suivants n’ont pas été à la hauteur. Je suis restée sur ma faim/fin, avec une impression de roman bâclé. Dans le premier, l’auteure nous faisait entrevoir un univers finalement assez riche, avec énormément de possibilités. Mais il m’a semblé qu’elle n’avait pas su exploiter tout le potentiel de son histoire. Au lieu de cela, elle nous livre un récit, intéressant certes, mais qui semble bien palot et peu travaillé. C’est vraiment dommage, elle aurait pu faire quelque chose de tellement mieux je pense !
Cela dit, il faut quand même être honnête, cela se lit très bien. Les livres ne sont pas épais donc on avance vite. Même si je suis un peu déçue de la tournure qu’ont pris les choses, cela n’en a pas moins été une lecture agréable.

 

Qui es-tu Alaska ?

John Green - Qui es-tu Alaska ?.Après avoir terminé Promise, j’ai eu envie de découvrir un autre roman de cet auteur que j’aime beaucoup : John Green. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il fait partie de mes auteurs préférés celui-là (mais je l’ai peut-être déjà dit ailleurs). Comme dans ses autres romans, il nous raconte une histoire d’adolescents. Ici nous suivons Miles, surnommé « le Gros » bien qu’il soit maigre comme un clou. Si l’histoire en elle-même n’est pas franchement originale et hyper passionnante, je n’ai pu m’empêcher pour autant de dévorer ce roman. John Green possède l’art de nous décrire les adolescents, leur quotidien, leurs réflexions, leurs états d’âme, avec une telle justesse qu’on est en droit de se demander s’il ne serait pas encore un adolescent.
Je ne dirai pas que c’est le meilleur John Green que j’ai lu, mais une chose est sûre, j’ai une fois encore beaucoup aimé.

 

Et bien voilà, je vous avais dit que je n’avais pas grand chose. Cela dit, 3 romans en un mois, je suis assez contente de moi quand même ! Quoiqu’il en soit, à bientôt pour de nouvelles lectures !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :