Avant toi – Jojo Moyes

Publié le

coup-de-coeur

Résultat de recherche d'images pour "avant toi livre"

4ème de couverture : Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré.
Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Critique : Je dois bien avouer que ce livre… je l’ai acheté sur un coup de tête. Parce que j’avais vu des critiques positives sur Babelio, parce que le résumé me tentait bien, et parce que sur la couverture, il y avait Emilia Clarke et Sam Claflin. Oui, je suis faible, je me fais avoir par les couvertures élaborées précisément pour attirer l’attention des gens comme moi. N’empêche que, je l’ai acheté, et je l’ai lu. Et je l’ai dévoré.

Je dois bien avouer que je m’attendais à une histoire d’amour. Le genre mielleux, sans prise de tête, qui fait rêver et qui fait du bien de temps en temps. Mais en fait, c’est tellement plus que ça ! Il y a tellement d’humanité dans ce bouquin. Les personnages sont attachants, à leur façon. On se prend tout de suite d’affection pour Lou, forcément. Si pétillante et pourtant si paumée. Et puis il y a Will. Il a beau être décrit comme insupportable au début du livre, on n’arrive pas à lui en vouloir. On l’aime, tout simplement. On est touché par ce que Will vit, on est sensible à ce que Lou ressent. On se prend à l’histoire, au défi que Lou se lance à elle-même (le mot défi est mal choisi, mais je ne sais pas comment le dire autrement). On a envie qu’elle y arrive. C’est vrai qu’au début, je me disais « ouais, c’est « Intouchable », mais façon homme/femme ». En soit, ça y ressemble un peu, sur le principe. Mais c’est tellement plus que ça.

Niveau écriture, c’était précisément ce que je recherchais : quelque chose qui se lit sans se prendre la tête. Parce que même si le sujet n’est pas évident, la plume de l’auteur, elle, est fluide et très agréable. Elle nous happe dès les premières lignes, nous entraine, au point qu’on enchaine les chapitres sans s’en rendre compte. Et finalement, quand on arrive au terme des 500 pages, on se rend compte qu’on ne les a pas vues passer. Il est presque trop court ce livre.

En résumé, ce livre est une agréable surprise, que j’espère bien renouveler en lisant la suite !

Note : 5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :