Archives mensuelles : août 2016

Juillet 2016

Publié le

les lectures du mois

Et voilà le mois de juillet qui se termine, déjà ! Un mois un peu meilleur en terme de lecture puisque ce mois-ci a repris le comité de lecture BD. Malheureusement mes congés d’été ainsi que quelques imprévus m’ont empêchée d’en lire autant que je l’aurais voulu. Mais bon, tant pis, je me rattraperai en août ! En attendant, voici les 4 que j’ai lues. (Et comme d’habitude, on clique sur les couvertures pour accéder à la critique complète !)

 

Azil

Jean-Marie Omont et Charlotte Girard - Azil Tome 1 : Chez Gaëtan Becpincé.Azil, c’est le nom d’un ours, un ours en peluche pas comme les autres. Cet ours a une histoire singulière, c’est un ours trouvé, et il va vivre de nombreuses aventures grâce aux enfants d’une classe de maternelle. Simple peluche au regard des humains qui l’entourent, Azil est pourtant doté d’une conscience qu’il utilise pour partager avec le lecteur ses impressions, humeurs et sentiments. Dans ce premier épisode, Jean-Marie Omont, Charlotte Girard et Tanja Wenisch nous ouvrent les portes de la famille Becpincé, une famille où les a priori d’adultes sont passés au filtre du regard de l’enfant et de celui du petit ours.
Les illustrations pastel de Tanja nous plongent directement dans l’univers enfantin de Gaëtan et donnent au jeune lecteur l’envie d’attraper son ourson et de vivre mille et une aventures avec lui !

Une petite BD jeunesse vraiment sympa. De belles illustrations, toutes douces, et une petite histoire qui transmet un message de tolérance.

Hop, on continue avec…

 

L’écureuil, tome 1 : un démon sur les toits.

Fabien Grolleau et Lou Bonelli-Cresta - L'écureuil Tome 1 : Un démon sur les toits.En juillet 1870 à Paris, Hector, le roi des bas-fonds, lance ses hommes à la poursuite d’un jeune garçon roux qui saute de toit en toit, l’Ecureuil.

Une BD qui m’avait tapé dans l’oeil déjà lors du dernier Masse Critique de Babélio. Malheureusement pas à la hauteur de l’attente, mais qui se lit quand même.

La suivante, ce fut…

 

Les champions d’Albion, tome 1 : Le pacte de Stonehenge

Jean-Blaise Djian et Nathaniel Legendre - Les champions d'Albion Tome 1 : Le pacte de Stonehenge.1199. De retour des croisades, lors du siège d’un château limousin, le valeureux roi Richard tombe sous un carreau d’arbalète. Apprenant le drame, sa mère, la reine Aliénor d’Aquitaine est terrassée par la douleur. Mais elle est également extrêmement préoccupée par une missive que vient de lui remettre le porteur de la triste nouvelle : Les vassaux de son défunt fils ont tout mis en oeuvre pour rapatrier un « bien sans pareil » sur le sol anglais, mais pour l’heure, ce précieux objet est bloqué en France.
Convaincue qu’il s’agit de la couronne royale, Aliénor craint que son plus jeune fils, Jean- sans- terre, ne veuille à tout prix l’intercepter pour ensuite revendiquer le trône. Aussitôt, elle somme sa confidente, l’épouse de Waltheof d’Huntingdon, de réunir ses champions pour aller récupérer mystérieux trophée. Entendant cela, la jeune Robyn décidera de rejoindre les Champions et prouver à tout le monde qu’elle est la digne héritière de son père Waltheof !

Angleterre au temps des croisades et d’Aliénor d’Aquitaine. On croise des personnages qui ne nous sont pas totalement inconnus et qui se retrouvent lancés ensemble dans une quête. Un soupçon d’aventure, des images plutôt pas mal, un bon petit mélange pour une BD jeunesse, ma foi, plutôt sympathique.

Et la dernière…

 

Androïdes, tome 1 : Résurrection.

Afficher l'image d'origineEn 2545, l’humanité est frappée de stérilité. Plus personne sur terre n’a engendré d’enfants depuis 500 ans. Si la société Microcorp n’avait pas inventé le mélange «la pilule bleue», la Terre serait aujourd’hui inhabitée. Grâce au «mélange», la jeunesse éternelle est garantie. Plus de maladies, plus de vieillesse. C’est dans ce contexte que Liv Anderson, flic au caractère bien trempé, enquête sur le meurtre d’un directeur de musée, retrouvé chez lui criblé de balles.
Très vite, ce qui ressemble à une banale affaire semble conduire à une donnée si secrète qu’elle pousse ses gardiens à tuer quiconque s’en approche. Parallèlement, Anna Hopkins, restauratrice d’œuvres d’art, se sent de plus en plus mal. Elle consulte le Dr Castle et le verdict tombe. Depuis 500 ans, l’humanité est stérile, mais… Anna est enceinte.

Une BD de science fiction soignée qui plaira certainement aux amateurs du genre. Mais je ne fais malheureusement pas partie de ceux-là.

A bientôt pour de prochaines lectures ! 😉